3 mins

Jusqu’ici, les marques de luxe s’étaient plutôt contentées d’ouvrir des boutiques très design et n’avaient pas vraiment investit dans le commerce en ligne. Toutefois, LVMH a bien conscience qu’il est désormais incontournable d’être présent dans le monde digital et, ce, de manière à la fois ingénieuse, innovante et bien sûr fructifiante.

Les nouveaux marchés du numérique

Alors que les ventes dans les magasins en dur augmentent, certes, mais faiblement, le commerce en ligne a le vent en poupe et les ventes de produits de luxe sur le net affichent une hausse beaucoup plus considérable.

Par ailleurs, le numérique permet de gagner de nouveaux marchés, notamment en Asie, où les opportunités sont extrêmement prometteuses. La mise en place d’une boutique en ligne est, de plus, beaucoup moins coûteuse et beaucoup plus facile que celle d’une boutique de rue. Toutefois, le but n’est pas du tout de remplacer les 70 maisons du groupe de luxe par le e-commerce. Au contraire, l’objectif est d’explorer toutes les possibilités de la vente dite multicanale. Le commerce classique et le e-commerce doivent se compléter afin de répondre aux exigences de l’ensemble de la clientèle du monde entier, en rendant le commerce de luxe disponible partout.

Le pari réussi de LVMH

Dès la fin des années 90, Bernard Arnault, comprend l’importance des nouvelles technologies de l’information. Toutefois, sa première tentative de commerce en ligne s’avère être un échec. Son projet de banque en ligne est arrêté par la bulle internet de 2000. Désormais, le groupe LVHM a réussi à être présent sur la toile et sur tous les réseaux sociaux.

L’importance des bloggeuses et autres acteurs du web sur l’image de marque de la vente et l’augmentation des ventes a bien été prise en compte. Par ailleurs, le luxe et le monde digital semblent totalement réconcilier. LVMH ne va pas de limiter à utiliser le monde numérique comme un nouvel outil marketing, mais compte bien devenir un acteur majeur des nouvelles technologies numériques. La marque Dior qui fait partie du groupe a déjà la réalité virtuelle afin de faire découvrir les coulisses des défiles de mode.

L'actu qui marque notre entrée dans l'ère du tout digital.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)