Robots - 29 juin 2017

Des robots humanoïdes pour protéger Dubaï

La police se robotise à Dubaï

Dubaï : le pays de la démesure ne cesse d’imaginer des idées étonnantes pour attirer sur lui les feux des projecteurs. Aussi, toujours dans l’optique de marquer le coup, les autorités locales ont décidé d’apporter une innovation d’un genre nouveau dans la seule optique de sécuriser le territoire. Sur le collimateur du changement : les robots humanoïdes pour surveiller la frontière.

1m70 pour 100 kg

En 2030, les nouveaux garde-côtes de Dubaï occuperont leurs postes. Ils mesureront 1m70 pour 100 kg et seront polyglottes puisqu’ils maîtriseront jusqu’à 9 langues. Mais avant leur affectation dans la sécurité de l’état, leurs compétences seront préalablement testées dans les divers centres commerciaux de la capitale. Le robot humanoïde sera chargé d’informer, mais surtout de sanctionner ceux qui ne respectent pas le règlement.

Pour l’instant, les mouvements de l’appareil sont limités, mais son concepteur y travaille hardiment pour qu’ils puissent effectuer les gestes simples comme retourner tout seul à sa base et même reconnaitre les délits. Toutefois, actuellement il est déjà capable d’effectuer quelques gestes de politesses comme serrer la main ou saluer. Ce robot est équipé d’une tablette sur laquelle il enregistre toutes les informations qui lui sont nécessaires comme les contraventions par exemple.

Vaste projet de robotisation en vue

Le gouvernement dubaïote compte sur la robotisation de la police afin de faire régner encore plus l’ordre sur le pays. L’objectif à long terme sera de robotiser 25 % des effectifs des policiers et des gardes-frontières pour alléger les tâches de ces derniers dans le but de leur donner une opportunité de se concentrer sur certaines affaires importantes. Mais la robotisation pourrait aussi servir de stratégie pour attirer encore plus la curiosité des touristes des quatre coins des globes, avides de nouveautés et d’insolites.

Pour accompagner son grand projet, le royaume a décidé de collaborer avec l’un des leaders dans le secteur de la technologie de pointe et de la mécanisation : LAAS CNRS. Le prototype du robot, fruit de cette collaboration, a été dévoilé au grand public lors du salon Gulf Information Security Expo and Conference (GISEC) qui s’est tenu le 21 mai dernier aux pays des Émirats arabes.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)