Créativité - 22 novembre 2017

Smartify : l’application s’inspire de Shazam pour sortir l’art des musées

Vous visitez le musée Getty de Los Angeles et, capté par le « Coucher de soleil » de Claude Monet, vous souhaiter rapidement en savoir plus sur l’origine du tableau. C’est maintenant possible en un simple scan avec l’application Smartify qui permet de se plonger dans l’histoire d’œuvres d’art.

Smartify reprend le principe de Shazam, l’application capable, à partir de sonorités, d’identifier le titre d’un morceau de musique. Sur le même modèle, Smartify va scanner le tableau de votre choix et vous livrer les secrets de l’œuvre dans un format ludique et interactif.

Anna Lowe et Thanos Kokkiniotis, les fondateurs de Smartify, souhaitent « encourager les gens à visiter les musées et les aider à s’approprier les lieux ». L’expérience peut être prolongée et le visiteur, s’il le souhaite, choisira d’enregistrer ses œuvres favorites dans une galerie Instagram.

 

Une base de données de 50.000 œuvres d’art

À l’heure actuelle Smartify s’appuie sur une base de données de 50.000 œuvres d’art, exposées dans les 30 musées associés au projet, dont la National Gallery de Londres et le Musée de l’Hermitage de Saint-Pétersbourg.

Et si le Louvre se fait attendre, Smartify a intégré à son projet, l’association lyonnaise Little Beau-Arts qui souhaite sensibiliser le jeune public au Street art. L’application montre ici son principal intérêt, celui de sortir l’art des musées.

Il ne sera pas nécessaire d’être à Los Angeles pour admirer ce fameux « Coucher de soleil » de Monet. Quelqu’un, de l’autre côté du globe, pourra s’émerveiller devant des chefs-d’œuvre de la peinture, de la sculpture et de la photographie et en connaitre les anecdotes les plus surprenantes.

Sources des photos : amina-mag.com

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)