eCitoyen - 20 janvier 2018

Oulah ! : une application pour identifier les produits défectueux ou impropres

Chaque année en France, ce sont des centaines de produits qui sont rappelés. Face à cette kyrielle d’articles défectueux ou impropres, il est difficile pour le consommateur d’en retrouver les noms, la nature et les risques. Oulah !, une application gratuite, les aide à identifier les produits retirés du marché pour malfaçon.

L’application répertorie tous les articles ayant fait l’objet d’une annonce de risques de la part de leur fabriquant, qu’il s’agisse de défauts mineurs ou au contraire que ces produits puissent causer de réels dangers pour le consommateur. Chaque mois, Oulah ! intègre 70 nouveaux signalements à une liste déjà bien fournie de 2000 produits.

Les articles y sont classés par catégorie (électroménager, hygiène-beauté, alimentation…) puis complétés de différentes informations : marque, photo, code-barres, nature du problème… Le consommateur est par ailleurs régulièrement informé ; chaque fois qu’un produit est ajouté à Oulah !, l’application envoie une notification à ses utilisateurs.

Oulah ! contre le manque d’information

Malgré les contrôles stricts opérés, les rappels de produits sont courants. Lactalis qui vient par exemple d’annoncer le retrait de 720 lots de laits infantiles pour risque de contamination à la salmonelle. Si les industriels sont généralement transparents, Franck Valayer, développeur de Oulah !, déplore le manque d’information. C’est un réel problème pour le consommateur qui, faute d’outils, ne peut s’informer correctement.

Oulah ! propose une alternative simple et concise face à un éparpillement des sources. Habituellement, les produits à risques sont renseignés sur les sites ministériels ou sur celui d’UFC-Que choisir ou font l’objet d’un affichage à la caisse des supermarchés. Dans le cas d’un problème d’ampleur importante, l’information peur être diffusée sur les médias de grande audience.

Sources des photos :viadeo.com

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)