eCommerce - 27 janvier 2018

H&M va lancer une boutique officielle sur Tmall, plateforme B2C d’Alibaba

Son ouverture est annoncée alors que H&M a connu un quatrième trimestre décevant sur l’exercice 2016-2017.

H&M renforce sa présence en Chine. Le géant suédois du prêt-à-porter, présent dans 70 pays avec 5000 magasins et employant 160.000 personnes, va créer une boutique officielle sur Tmall, la place de marché B2C d’Alibaba. Son ouverture est annoncée alors que H&M a connu un quatrième trimestre décevant sur l’exercice 2016-2017.

En revanche, les activités chinoises du groupe suédois sont au beau fixe. H&M a ouvert sa première boutique dans le pays en 2007. Dix ans plus tard, l’enseigne y compte 500 points de ventes, soit 12 % de plus qu’en 2016. Avec un milliards d’euros de chiffre d’affaires, la Chine est le cinquième marché de H&M.

H&M Tmall actu digital 2Malgré la croissance rapide de son réseau, les ventes de l’enseigne progressent modestement (+2,68 %) et sont une des raisons du rapprochement avec Alibaba, qui totalise 80 % des ventes en ligne en Chine. Néanmoins, Tmall n’est pas totalement inconnu de H&M ; les Suédois y distribuent déjà Monki, leur marque de vêtements « street style ».

La présence de H&M sur Tmall sera complémentaire avec ses magasins physiques et digitaux. De plus, elle constitue un tournant dans la stratégie du groupe. Son P-DG, Johan Persson, rapportait que H&M avait investi dans le mariage du online avec le offline afin d’ouvrir des canaux d’e-commerce dans les marchés où il est présent physiquement et d’accroître ses ventes en ligne de 25 % par an.

Bien que la date ne soit pas encore arrêtée, la boutique officielle de l’enseigne sur Tmall devrait ouvrir au printemps 2018. Dans un premier temps, seuls les produits H&M et H&M Home seront proposées sur la plateforme B2C. Toutefois, le groupe est en discussion avec Alibaba pour distribuer ses autres marques.

Sources des photos : lsa-conso.fr et fashionchinaagency.com

Journaliste de formation et de métier, Sébastien Barret est spécialiste de la nouvelle économie digitale. Correspondant pour plusieurs antennes internationales d'information au Japon puis au Moyen-Orient, il vit aujourd'hui à Dublin.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)