Technologie - 01 février 2018

La voiture autonome de Waymo dans les rues de San Francisco

Le minivan autonome développé par la filiale de Google, Waymo, a été aperçu dans les rues de San Francisco

Le minivan autonome de Waymo a été aperçu dans les rues de San Francisco. La présence du véhicule autour de la baie est une petite surprise alors que Google déclare mener des tests près de villes : Mountain View en Californie, Austin au Texas, Kirkland dans l’État de Washington, Phoenix en Arizona et plus récemment Detroit dans le Michigan.

 

En revenant à San Francisco, Waymo retourne à ses origines. La filiale de Google avait entrepris des tests sur la voiture autonome dans la ville dès 2009. Bien plus qu’un symbole, ce mouvement annonce une étape significative ; selon certains observateurs, Waymo cherche aborder les problèmes qu’une circulation dense et embouteillée peut causer à une voiture autonome.

Une ville factice, « The Castle », pour des tests en grandeur nature

waymo-san-francisco actu digital 3Jusqu’à présent, Waymo a effectué ses tests au cœur de plus petites communautés urbaines à la circulation plus fluide. L’entreprise est allée jusqu’à fabriquer une ville factice, « The Castle », à 190 km de San Francisco pour tester sa voiture autonome. Waymo souhaite exposer ses véhicules à différents environnements, climats et conditions de circulation.

San Francisco pose de nombreux défis pour Waymo de par son brouillard dense, ses pentes raides mais aussi avec ses milliers de cyclistes, piétons et parfois malheureusement ses mauvais conducteurs. Waymo emboîte le pas de General Motors qui a déjà testé son véhicule autonome dans la ville et envisage d’y mettre en place un service de transport.

Une rude compétition sur le marché des véhicules autonomes

La compétition est très dense sur le marché des véhicules autonomes et les positions évoluent rapidement. Selon l’étude 2018 du cabinet Navigant, Waymo talonne General Motors. Dans le peloton de tête, on trouve également Daimler-Bosch, Aptiv de l’équipementier américain Delphi, Volkswagen, Ford, l’alliance BMW/Intel/FCA/Mobileye et enfin Renault-Nissan.

 

Sources des photos: 9to5google.com, dailymail.co.uk et amazonaws.com

Journaliste de formation et de métier, Sébastien Barret est spécialiste de la nouvelle économie digitale. Correspondant pour plusieurs antennes internationales d'information au Japon puis au Moyen-Orient, il vit aujourd'hui à Dublin.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)