KB4556799 : une nouvelle mise à jour Windows 10 à éviter

Nouveau fiasco pour les utilisateurs de Windows 10. La mise à jour du système de Microsoft tout récemment lancée ce mardi 12 mai provoque une fois de plus des quantités de failles comme le reporte un article du site BleepingComputer.

Malheureusement pour les clients de la compagnie américaine, ce n’est que la suite d’une série de mauvaises « releases » lancées les derniers mois qui entrainent des graves problèmes de fonctionnement et peuvent même signifier la perte de données personnelles.

Depuis le déploiement de la mise à jour cumulative KB4556799 la semaine dernière, les forums de support de Microsoft débordent de plaintes d’utilisateursqui endurent des erreurs de système divers.

Pour quelques-uns c’est des failles dans la configuration audio ; pour d’autres c’est la police de caractère qui est remplacée, des écrans blancs qui scintillent, des failles au logiciel Outlook, ou des dégradations à des versions limitées du système d’exploitation. Cependant, les cas plus graves rencontrent les redoutés « écrans bleus de la mort » (ou BSOD, en anglais), pendant que les moins fortunés ont déclaré que ses fichiers seraient introuvables ou éliminés suite à l’affichage d’un profil temporaire. D’autres chanceux n’ont tout simplement pas pu installer le patch.

Les témoignages de plusieurs des affectés le décrivent ainsi :

« Avec cette mise à jour, mes appareils audio ont été complètement coupés. J’ai des pilotes audio Realtek et je ne peux rien jouer via le haut-parleur ni même avec mes casques. Je rencontre le problème sur mon ordinateur de bureau et le Surface Pro 6. J’ai cliqué sur l’icône Son et j’ai lancé le dépannage, qui a indiqué que les améliorations audio ne pouvaient pas être chargées. J’ai désinstallé la mise à jour et le son est maintenant de retour », informait un utilisateur du système. « Cela fait un mois que j’ai la machine, sans avoir aucun problème jusqu’à cette semaine. Mon système a commencé à lancer des BSOD et à redémarrer sans cesse toute la nuit, au point que j’ai dû réinitialiser Windows pour pouvoir me reconnecter ».

« Mon ordinateur s’est automatiquement mis à jour avec cette version et TOUS les fichiers de mon ordinateur ont été supprimés. Je ne suis pas sûr de comment les récupérer et je ne veux pas aggraver le problème ». « Tous mes fichiers ont disparu, c’est comme si l’ordinateur avait été nettoyé », assuraient autres.

Ces rapports font écho des multiples problèmes que les usagers de l’OS de la firme de Richmond vivent à chaque nouvelle actualisation depuis quelque temps.

En mars dernier, le patch KB4540673 déclenchait des failles très similaires à celles rencontrés par les utilisateurs en mai, pendant qu’une deuxième mise à jour (KB4535996) déconnectait les usagers de l’internet et retardait ou empêchait le démarrage de ses systèmes. Un mois avant, le patch KB4532693 provoquait des pertes d’informations et de profils­­­ d’utilisateurs.

D’après la description de la mise à jour, celle-ci serait censée « améliorer la sécurité » de plusieurs logiciels, dont Internet Explorer, Microsoft Xbox et les produits Office, ainsi qu’actualiser « le stockage et la gestion des fichiers », d’entre autres objectifs. Depuis le début des rapports des utilisateurs, la société a eu bien à inclure une notice dans la version anglaise du site, informant des problèmes mis en évidence ces derniers jours. À l’heure actuelle aucun correctif officiel est disponible.

Conséquemment, les principaux analystes et experts de la plateforme ont appelé les usagers Windows à éviter l’actualisation décrite ou à la désinstaller en cas de failles. Pour cela, Windows Latest détaille les manipulations à suivre (en anglais).

Cela ne signifie pas que toute nouvelle mise à jour de Windows doive-t-être évitée. Une grande partie des actualisations du système permettent effectivement que la plateforme soit plus stable et protègent contre de potentielles failles et des utilisations externes emalveillantes.

Le même jour que Microsoft lançait le patch KB4556799 d’importantes mises à jour de sécurité ont été déployées dans le cadre du Patch Tuesday de ce mois. Ces dernières ciblent à résoudre 111 vulnérabilités connues dans le système, dont 13 sont qualifiées de critiques, 91 d’importantes, 3 de modérées et 4 de faibles.

Source de l’image : windowscentral.com

Laisser un commentaire