Avec le confinement, les opérations crypto en Inde ont bondi

Confrontés aux restrictions à la mobilité, les paiements numériques ont augmenté de façon considérable en Inde, notamment ceux réalisés par cryptomonnaie.

D’après des nouveaux rapports, l’utilisation de cette méthode a connu une hausse de près du 400% dans ses volumes d’échange de certaines plateformes d’échange par rapport aux mois précédents. Une évolution tellement positive dans ce type de transactions serait également due à la fin des interdictions appliquées sur la cryptomonnaie depuis deux ans dans ce pays.

En mars dernier, la Cour suprême indienne a annulé un ban aux cryptos qui avait été mis en place par la banque centrale de cette nation en avril 2018. En ce moment, les institutions financières ont eu à peine trois mois pour terminer ses opérations avec n’importe quel individu ou entreprise commerçant par moyen des monnaies virtuelles, entrainant une chute des volumes d’échanges et la fermeture de plusieurs négoces.

Rien qu’un mois après la décision de l’organe judiciaire, le marché crypto en Inde lançait des premiers résultats positifs. Une étude réalisée en avril par les institutions OKEx et Coinpaprika reportait, sans surprise, qu’après la fin des restrictions la demande et le volume des échanges en cryptomonnaie avaient bondi. La plateforme d’échange OKEx registrait alors une hausse dans les visites à son site de près de 550% et un chiffre de nouveaux inscrits qui dépassait le 4100%. D’autres sites similaires ont aussi multiplié plusieurs fois son nombre de visites.

Désormais, le volume journalier de trading crypto pourrait être en cours d’atteindre les 30 millions de dollars. Ainsi l’informa à la presse indienne Ajeet Khurana, ancien directeur au Comité de blockchain et cryptomonnaie de l’Internet and Mobile Association of India (IAMAI) et ex-PDG de la plateforme Zebpay, la semaine dernière.

« Parallèlement à la levée des restrictions sur le commerce, le confinement a obligé les gens à rester plus chez eux […] Beaucoup d’entre eux ont fait davantage de trading.[…] Le volume quotidien des échanges de crypto en Inde est désormais calculé de 10 à 30 millions de dollars. », dit-il.

D’autre côté, le fondateur et patron de la plateforme WazirX, a aussi reporté des hausses importantes dans son volume d’échanges ainsi que du nombre de nouveaux preneurs au trading par monnaie virtuelle. D’après lui, les sign-ups dans son site se sont multiplié de « trois à quatre fois », pendant que les transactions auraient augmenté près de 400% dans les derniers mois. « Le confinement est un facteur majeur », dit-t-il, « plusieurs personnes ont perdu ou ne peuvent pas assister à leurs emplois, et cherchent à gagner de l’argent en ligne ». « Ils ont plus de temps pour apprendre des nouvelles connaissances », il a rajouté.

Cependant, l’avenir des cryptos en Inde reste peu certain. À ce jour, le gouvernement indien n’a toujours pas défini les régulations applicables à ce marché, de plus que des projets de loi récemment annoncés proposent des nouvelles interdictions aux opérations par cryptomonnaie.

D’après M Khurana, les nouveaux chiffres d’affaires des échanges crypto sont assez significatifs pour que l’outil financier soit reconnu par les organes de gouvernance locaux. « Les régulateurs ne peuvent plus détourner le regard et des questions fondamentales comme la classification, la fiscalité, doivent être abordées », affirma-t-il.

Source de l’image : bitcoinist.com

Laisser un commentaire