La Commission Européenne se réserve le droit d’examiner la version finale de la loi Sécurité Globale

Loi de sécurité globale sous le joug de la Commission Européenne
L’Union Européenne rappelle à la France que la presse doit pouvoir travailler librement.

Actuellement en discussion au Parlement, la loi Sécurité Globale entend interdire la diffusion malveillante de photographies et vidéos de policiers pendant les manifestations.

Mais c’est sans compter l’action de la Commission Européenne, qui suit de près l’éventuelle entrée en vigueur de la loi Sécurité Globale. Elle entend par ailleurs examiner la législation dans sa version finale, si cette dernière est promulguée.

Alors que les manifestations contre la loi Sécurité Globale se multiplient, la Commission Européenne rappelle à la France que les journalistes et la presse doivent pouvoir exercer librement, sans censure.