Nicolas Sarkozy : sa contre-offensive dans les médias français

L'ancien président est prêt à s'adresser à la CEDH pour faire recours.
Condamnation Sarkozy

Après avoir été condamné à 3 ans de prison dont 1 an ferme, Nicolas Sarkozy lance une contre-offensive dans les médias français. Il qualifie la justice de biaisée, et affirme que sa condamnation pour corruption et trafic d’influence est le résultat d’une erreur.

Invité sur le plateau de TF1, l’ancien président de la République affirme avoir dit la vérité et être totalement innocent dans l’affaire dite « des écoutes » qui date de quelques années.

Il a fait appel de la décision de justice, et affirme sans scrupules être prêt à aller jusqu’à la Cour Européenne des Droits de l’Homme s’il venait à épuiser les voies de recours nationales.