Premier jour d’école en confinement : le crash digital

Crash digital école
Un crash digital a empêché les cours virtuels le premier jour du confinement.

Pour la troisième fois, la France est confinée et les primaires, collèges et lycées sont contraints de faire l’école à la maison. Une décision qui ne ravit ni élèves ni professeurs, et qui pose les mêmes problèmes qu’il y a un an.

Pour cause, les élèves et professeurs ont trois outils informatiques pour accéder aux cours : l’ENT, Pronote et le CNED. Le premier jour d’école virtuelle, aucun des trois n’était accessible.

Trop de connectés à la fois, des serveurs pas assez puissants… L’histoire se répète, comme l’année dernière à la même époque. Parents, étudiants et professeurs s’indignent de la situation.